Victoire pour Eva à Cavaillon

Nous étions 3 représentants de RSA ce matin à Cavaillon, David pour le semi , Fred et moi-même pour le 10 km.

                                                                       photo Cavaillon

C’est en remontant d’ Aix en Provence le samedi après-midi, après la première course de deux jeunes membres d’RSA, Emma & Jade, que nous avons décidé de nous inscrire  à la dernière minute. Mauvais caractère oblige, les 10 km du Pontet de la semaine dernière m’étaient restés sur le ventre et j’avais bien envie de retenter un 10 afin de ne pas rester sur cette déception.

Certes, en course à pied, il y a des jours « avec » et des jours « sans », mais des jours « d’absence totale » de jambes où j’ai failli vérifier que je n’avais pas une dizaine de chewing-gums collés sous les semelles ou inversé mes chaussures, je n’en avais pas encore fait l’expérience !

Mais après la pluie vient le beau temps, et en effet, aujourd’hui, je me suis sentie poussée des ailes ! Parcours en centre- ville donc à l’abri du vent, plat, météo impeccable ce qui est important pour celle qui a généralement trop chaud au bout de 300m ! Toutes les conditions étaient réunies pour faire une belle performance. En s’alignant à la ligne de départ, les coureurs ont même été bénis par L e Prêtre de Cavaillon ! Que demander de plus…

A vos marques, prêts, partez ! 1er kilomètre en 4.22. Un peu rapide mais je me sens merveilleusement bien donc je maintien le rythme. Temps de passage à peu près stables jusqu’au 5ème où je sentais que les choses risquait de se corser un peu.

Tout d’un coup, le voilà… Bruno ! Un ange gardien envoyé par le Prêtre ? A ce moment-là, je ne savais bien évidemment pas qu’il s’appelait Bruno mais il était assez baraqué pour m’abriter du vent, il semblait avoir une allure légèrement au-dessus de 13km/h et il ne sentait pas la transpiration (rédhibitoire dans la sélection d’un lièvre !). Ok, vendu, je m’accroche. Bruno était parfait, un triathlète qui reprenait depuis une semaine, qui n’était donc pas là pour faire un temps et qui a vite compris que je m’accrochais à lui de toutes mes forces. Il m’a tendu une éponge, il me servait un gobelet au ravitaillement pour que je n’ai pas besoin de m’arrêter, il ralentissait légèrement quand il s’apercevait que Madame souffrait… Décidément, il faut plus souvent que j’oublie de mettre mon alliance le matin d’une course ! En tout cas, grâce à cette aide précieuse, j’ai pu passer la première féminine au 8ème kilomètre et remporter la course en 44’12 !!

Bon, avant que les soupçons de dopage ou de connaissance de raccourcis et/ou passages secrets fusent, je dois avouer qu’il manquait 150 m au GPS, ce qui ferait quand même un temps réel honorable de 45 minutes !

Fred qui était toujours en « convalescence » de son angine a néanmoins amélioré  sa performance de la semaine d’avant et finit en 39’25 (17ème).

David, qui se prépare officiellement pour le marathon des Alpilles dans 15 jours, a oublié de faire son semi à l’allure marathon et a préféré aujourd’hui adopter l’allure « fusée » Le résultat : 1h28(29ème) ! Très prometteur pour le marathon !

 


 

 

 

Une réponse

  1. coco et gilles 17 avril 2014 à 20 h 27 min |

    Merci beaucoup pour cette très belle balade ce WE! j’ai plus mal aux jambes depuis ce matin!
    Bises. Coco et Gilles

    Reply

Laisser un commentaire