HIVERNALE DES TEMPLIERS

 

 

Quelques écho d’une nouvelle course : L’HIVERNALE DES TEMPLIERS :

Un beau programme pour un mois de décembre où le changement de saisons ne favorise pas la motivation.

Une préparation insuffisante, et c’est avec un manque de sérénité surprenant que j’aborde cette course de 66 kms et 2200 D+.

Il faut dire : le chauffeur du mini-bus de vétérinaires nous largue à 1 km du départ dans le bouchon : je laisse ma polaire trop volumineuse sur le siège, et dans la seconde, je regrette déjà : la nuit, le vent, la neige, -7°C, ressenti de -11°C et il va falloir que je courre avec 2 couches seulement

Puis le stress bénéfique du départ et me voilà dans l’esprit du guerrier, insensible.
Ça part très vite, 24 kms dans la neige en 2 heures. Pas le droit de ralentir, il fait trop froid!

Enfin les endorphines font leur effet, les 5 heures qui suivent se passent dans un état quasi hypnotique, le temps est suspendu.

Trois chutes sont quand même venues me ramener à la réalité et m’incite à la plus grande concentration : la neige et les feuilles mortes dissimulent les pièges et les cailloux. Le dernier tiers du parcours partage le tracé avec les 2 courses précédentes, ce qui transforme les monotraces en patinoire de neige dur ou de glace.

Merci à Els et Léo qui m’encouragent dans le froid sans la permission de s’abriter dans les aires de ravitaillement et me permettent de finir avec enthousiasme et une fraîcheur relative.

Vainqueur dans ma catégorie et 15 ème au scratch sur 900 partants, objectif rempli, pour peu d’ambition au départ.

Le temps de la récup et du chocolat est venu, passez tous de bonnes fêtes et à l’année prochaine.

Philippe REGNIER

Vous aimez? partagez-le!

Laisser un commentaire