Du côté du trail….

Ce week end nous sommes partis défier les Causses du Larzac : Cathy qui ne court pas, Julien, Fabien, Michel, Régis et moi-même.

 Direction St Jean de Bruel, récupération de l’appartement non sans mal car dans le Larzac Cévenol, le téléphone ne passe pas partout. Julien et moi sommes inscrits sur le Trail du St Guiral (60km/4000m D+) et Fabien, Michel et Régis sur le Trail du Roc de la Lune (30km/1800m D+)

Récupération des dossards, petit bug informatique et me voilà avec un dossard du 120km, Bref, nous préparons le repas tous ensemble et à la veillée, un débriefing de la journée du samedi s’impose, nous aurons une équipe d’assistance le long de notre parcours et nous nous accordons sur les points où nous pourrons nous voir et sur les affaires à emmener….. au cas où.

Samedi 28/04

  7h du matin, levée du groupe, préparation et prise du déjeuner  et nous voilà parti en direction de Dourbie (13km) pour prendre le départ

​Je connais une partie du parcours l’ayant fait plusieurs fois (les « ex Templiers » nommés les Hospitaliers aujourd’hui).

Je sais que le départ est en côte, cette côte c’est la Crête du Suquet 5km/400m D+ ça va chauffer d’entrer.

 9h nous sommes partis. La montée se fait bien dans notre rythme​, Julien et moi sommes sur ce Trail, en préparation de la Maxi Race (85km/5200m D+) et moi sur Ultra (116km/7300m D+) les conditions météos sont bonnes… une petite descente en prairie, une marre de boue et splash je ne loupe pas une occasion de me faire un bain de boue !!! Rien d’abîmé, juste rayé le vernis du genoux G.

C’est reparti, Les Laupies km 10, point d’eau notre assistance est là pour les photos et les encouragements, ça fait du bien, j’en profite pour me laver.

L’allure est bonne mais je sens bien que Julien est au-dessus. Km 28, premier ravito solide. Julien est 10′ devant moi, j’arrive il repart, je ne le reverrais qu’à l’arrivée, mais j’aurais des nouvelles grâce à notre reporter du week-end Cathy.

16 minutes de pause pour refaire le plein en eau et nourriture mais aussi pour manger, cela fait 4h 25 que je suis parti.

 Notre assistance de choc est là et s’occupe de nous comme des pro, merci !!!

La grosse difficulté est devant moi : la montée du St Guiral  (7km/900m D+)

 Je ne suis pas en forme, le moral est en baisse et la fatigue a fait son apparition, mais je m’accroche à un petit groupe qui m’emmènera jusqu’en haut, merci les copains, pendant cette montée je peux dire que j’ai provoqué mes limites.

Sommet du Guiral point d’eau km 36, le premier du 120km arrive tranquille en souriant, un verre de Coca et repart comme de rien. Lui est au km 96, je suis impressionné, je repars, la forme revient et j’aime ces moments où tu sors du trou et tu commences à doubler, Yeeessss, la machine est en route, km 41 ravito, Col des Condamine 6h 13 de course Julien est passé en 5h 50. Une bonne soupe de pâtes à la sauce tomate hummm c’est bon, je sors du ravito, je ne suis plus le même, je me mets en mode HI HAN avec des œillères, descente brutale, montée raide plus rien ne me fait peur, la course à pied revient il me reste 19km et 1000m D+ et je sais que je vais revoir l’assistance a Sauclières km 56, j’arrive 10h 05 de course Julien est loin il est passé en 9h 15.

Cathy m’accompagne pour faire le tour du village et voilà le ravito, il fait chaud je suis un peu patraque mais il ne faut pas traîner la nuit n’est pas loin et le vent c’est levé : une soupe, un sandwich je refais le plein en eau et c’est reparti. Waou le choc thermique me glace, je claque des dents, j’ai froid donc il faut courir, aller JM plus que 8,5km et 320m D+, tout est dans ma tête maintenant. Je dois finir et vite l’objectif était moins de 12h, tu dois le tenir et je ne veux pas mettre la frontale

 Julien est sur la ligne d’arrivée, Bravo Champion 10h 37′ 49 – 143 / 340 – 47 SEM/101

J’arriverai 1h 05 plus tard: JM = 11h 42′ 03 – 204 / 340 – 39 M2M / 65

Il y avait un classement au scratch du meilleur grimpeur entre Aumessas et la CondamineLe premier est en 1h 01 – Julien en 1h 38 – 176/641 – JM en 1h 47 – 294/641 et le dernier en 2h 43 Un grand merci à notre assistance, copains/copines du club qui on prit des nouvelles.

Dimanche

La nuit a été réparatrice, maintenant c’est à nous, Julien et moi, de faire l’assistance pour Fabien, Michel et Régis

  

  
9h c’est parti pour le Trail du Roc de la Lune 30km/1800m D+, un petit tour dans St Jean de Bruel et première montée, notre premier rendez-vous est au km 10.

Ils sont bien et en forme, Régis est 10′ derrière mais reste très serein

La pluie s’invite, ça va compliquer la tâche. KM 15 ravito.

En sortant du ravito, un enchaînement de belles montées, le Roc de la Lune, le Pal et le Mt Rainal = 16km/1022m D+, notre prochain rendez-vous ravito de la Vialette km 22 Cathy et moi nous attendons. Il pleut très fort et il fait très froid, les coureurs sont gelés et je ne vois pas arriver Fabien, Michel et Régis. Après une heure d’attente, le directeur de course nous signale que le parcours est dévié pour cause de mauvaises conditions météos. Il grêle sur les sommets et les ruisseaux sont devenus des rivières.

Retour sur St Jean de Bruel, Fabien et Michel sont déjà arrivés, ensemble, en 4h 56′ 53 

Fabien est 116/214 – 25 M1M/52

Michel est 117/214 – 10 M2M/25

Je suis sur la ligne d’arrivée, j’attends Régis. Les puces n’ont pas fonctionné à cause de l’eau, je n’ai pas son pointage au dernier ravito, l’inquiétude me gagne lorsque je le vois arriver.

 Régis arrive après 6h 08′ 06 de course – 181/214 – 44 M1M/52

Très heureux, il bat tous ses records personnels de distance et de durée.

Bonne lecture

@JM

 

Première Trace de Domazan , Première Edition , Premier Trail de 13.5 Kms près de chez nous  avec un petit dénivelé de 270 Mètres …. 
Le départ se fera devant la Mairie, sous un ciel plutôt mitigé , soleil et nuages , températures sympa ni trop chaud ni trop froid le Bonheur Quoi !!!
Echauffement de 20 Minutes , avec montée de genoux , talon fesse … Clin d’Œil à notre coach Alain .
Quelques petites accélérations histoire de se mettre le Cardio un peu haut , çà va partir encore vite comme d’habitude ( même après 12 ans de course à pied ) je n’ai toujours pas compris ( sûrement dû au Cross où tu ne gères rien ). Non je crois qu’on est tous pareil on suit le troupeau devant et on ne fait pas gaff. 
Allez après un débriefing où il faudra faire attention à plusieurs endroits ( PANNEAU DANGER) , un petit garçon donne le départ 5.4.3.2.1 et c’est parti , sur du plat, sur du bitume ….
Après quelques petits kilomètres de mise en jambe , ça y est les premières côtes sèches arrivent , obligé de marcher , très pentues , mélange de cailloux, de sable et de terre. Le tracé est semé d’embûches, vigilance oblige ….

 

Avec un point de côté, les derniers 500 mètres ont été périlleux et douloureux mais je suis très  heureuse de franchir la ligne d’arrivée avec le sourire dans la joie et la bonne humeur ,
Toutes mes félicitations à l’équipe , une belle première édition avec 150 participants très courageux et tous heureux d’en avoir terminer avec en Prime une bière bien fraîche servie au bistro d’à côté .
Elle n’est pas belle la VIE ….
Côté résultat Jean Luc termine 4 éme au Scratch et 1er Master 1 quant à moi avec les poings fermés et les dents serrés 5 éme féminine et 1ère Master 1
Ce que je garderai le plus de cette belle épreuve le parcours sensationnel , avec ses ornières creusées où tu ne sais pas où poser les pieds , courir dans le sable pas facile ( souvenir du stage RSA)
Christelle

 

 

Vous aimez? partagez-le!

Laisser un commentaire